Librairie Le Comptoir

Avda Vitacura 6780 - Los Cobres - Local F3
Santiago de Chile
(02) 22 18 73 68
lecomptoir@gmail.com

Détour, Martin M .Goldsmith

detourMusicien new-yorkais à la carrière incertaine, Alex traverse les États-Unis en stop afin de gagner Los Angeles, où sa fiancée est partie tenter sa chance. Alors qu'il désespère de rencontrer un automobiliste complaisant, une luxueuse décapotable s'arrête. Mais lorsque le chauffeur trouve la mort par un concours de circonstances, Alex prend une décision qui scelle son destin tragique.

 

Détour de Martin M .Goldsmith. Rivages

Poèmes et antipoèmes (1937-1954) et Anthologie (1952-2014), Nicanor Parra

anthologieParra est mathématicien, professeur. C'est l'un des grands poètes sud-américains. On lui a donné le prix Cervantes en 2011, ça ne l'a pas tué. Quand il écrit, c'est sans perruque, pas sans mâchoire : ses dents montrent la joie, le rire, la grimace, le dentier, le cadavre. La conscience ordinaire, celle de l'homme de la rue et de son langage, trouve une expression lyrique.

 

Poèmes et antipoèmes (1937-1954) et Anthologie (1952-2014) de Nicanor Parra. Seuil

Celle qui fuit et celle qui reste, Elena Ferrante

celle qui fuitA la fin des années 1960, alors que les événements de 1968 s'annoncent et que les mouvements féministes et protestataires s'organisent, Elena, jeune diplômée de l'Ecole normale de Pise, est toujours aussi proche de son amie Lila. Leur relation est faite d'amour et de haine, comme celle de deux soeurs qui se ressemblent trop. Les circonstances les amènent à se rapprocher, puis les éloignent.

 

Celle qui fuit et celle qui reste de Elena Ferrante. Folio

La voix des vagues, Jackie Copleton

la voix des vaguesLorsqu'un jeune homme défiguré frappe à sa porte et lui annonce qu'il est son petit-fils, Amaterasu Takahashi doit replonger dans son terrible passé. Elle n'ose croire cet étranger, persuadée que sa fille et son petit-fils sont morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont lâché Fat Man sur Nagasaki.

 

La voix des vagues de Jackie Copleton. Pocket

Villa des femmes, Charif Majdalani

villa des femmesJe me suis tenu là tout le temps nécessaire, dit-il, assis en haut du perron, dans le carré de soleil. Gardien de la grandeur des Hayek, j'ai vécu auprès d'eux des temps heureux que j'ai cru éternels. J'ai assisté à l'effondrement du patron, au départ du fils cadet, à l'incompétence de son aîné. Et puis j'ai vu les femmes livrées à elles-mêmes, leurs déchirements et la ruine de leur domaine...

 

Villa des femmes de Charif Majdalani. Points