Librairie Le Comptoir

Avda Vitacura 6780 - Los Cobres - Local F3
Santiago de Chile
(02) 22 18 73 68
lecomptoir@gmail.com

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais

songe a la douceurQuand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17. Il est sûr de lui, charmant et plein d'ennui, elle est timide, idéaliste et romantique. L'inévitable se produit, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana a changé, Eugène également. Vont-ils encore aller à l'encontre de leurs sentiments ?

 

Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. Points

Cueilleuse de thé, Jeanne-Marie Sauvage-Avit

cueilleuse de the

Shemlaheila, 20 ans, travaille dans une plantation de thé au Sri Lanka. Après le décès de sa mère, elle décide de s'enfuir en Angleterre pour y apprendre l'anglais et pouvoir ensuite revenir à la plantation comme vendeuse. Mais, à Londres, Shemlaheila découvre une autre culture et d'autres envies.
 
 
Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit. Pocket

Un appartement à Paris, Guillaume Musso

un appartement a parislondonienne, loue un atelier d'artiste ayant appartenu au peintre Sean Lorenz. Anéanti par l'assassinat de son fils, de dernier est décédé un an plus tôt. Suite à une erreur, Gaspard, écrivain américain, arrive dans le même atelier. Tous deux doivent donc cohabiter. Ils découvrent que trois tableaux de Lorenz ont disparu et décident de les retrouver.

 

Un appartement à Paris de Guillaume Musso. Pocket

Chanson douce, Leïla Slimani

chanson douceLorsque Myriam reprend son activité professionnelle, elle et son mari engagent Louise pour s'occuper de leurs deux enfants. Cette dernière prend bientôt une place excessive dans le foyer. Cette situation conduit la famille à un drame.

 

 

Chanson douce de Leïla Slimani. Folio

Fendre l'armure, Anna Gavalda

fendre larmureJe pourrais dire que c'est un recueil de nouvelles, que ce sont des histoires, qu'il y en a sept en tout et quelles commencent toutes à la première personne du singulier mais je ne le vois pas ainsi. Pour moi, ce ne sont pas des histoires et encore moins des personnages, ce sont des gens. De vraies gens.

 

Fendre l'armure de Anna Gavalda. J'ai Lu