Asia - Librairie Le Comptoir

Librairie Le Comptoir

Avda Vitacura 6780 - Los Cobres - Local F3
Santiago de Chile
(02) 22 18 73 68
lecomptoir@gmail.com

Saules aveugles, femme endormie, Haruki Murakami

saules aveuglesConteur hors pair, Haruki Murakami explore dans ces vingt-trois nouvelles délicatement ciselées, une multitude de mondes oscillant perpétuellement entre le réel et le rêve. Parmi ces vies suspendues, de troublants portraits : un homme d'affaires hanté par son premier amour, un couple adultérin réfugié sur une île grecque, un homme obsédé par les spaghettis, ou encore un gardien de nuit poursuivi par son reflet...

 

Saules aveugles, femme endormie de Haruki Murakami. 10/18

Treize marches, Kazuaki Takano

treize marchesCondamné pour meurtre, Jun'ichi a purgé sa peine mais son entourage accueille sans enthousiasme sa libération. Lorsque Shôji Nangô, son ancien gardien de prison, sollicite son aide sur une vieille affaire de double homicide, il y voit une occasion de se racheter aux yeux de la société. Le coupable, amnésique au moment des faits, a été condamné à mort. Mais tandis que l'exécution approche, le souvenir de treize marches revient le hanter...

 

Treize marches de Kazuaki Takano. 10/18

De la part de la princesse morte, Kenizé Mourad

de la part de la princesse morteLe récit véridique de l'exil de la mère de l'auteure, princesse déchue de l'Empire ottoman qui meurt dans la misère à l'âge de 29 ans.

 

De la part de la princesse morte de Kenizé Mourad. Le Livre de Poche

Les délices de Tokyo, Durian Sukegawa

les delices de tokyoPour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d'embaucher Tokue, experte dans la fabrication du an, une galette à base de haricots rouges. La clientèle de l'échoppe double grâce à celle-ci, mais la vieille femme cache un secret et disparaît du jour au lendemain.

 

Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa. Le Livre de Poche

Les vies de papier, Rabih Alameddine

les vies de papierAaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, a toujours refusé les carcans imposés par la société libanaise. Cette femme irrévérencieuse et un brin obsessionnelle traduit en arabe les oeuvres de ses romanciers préférés : Kafka, Pessoa ou Nabokov. À la fois refuge et « plaisir aveugle », la littérature est l'air qu'elle respire. 

 

Les vies de papier de Rabih Alameddine. 10/18