Librairie Le Comptoir

Avda Vitacura 6780 - Los Cobres - Local F3
Santiago de Chile
(02) 22 18 73 68
lecomptoir@gmail.com

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds : chronique familiale, Jon Kalman Stefansson

ailleursÀ travers trois générations, le portrait d'une Islande sauvage, âpre et nostalgique se dessine. On y croise Ari, éditeur exilé au Danemark, et le douloureux souvenir de sa mère ; son grand-père Oddur, capitaine courageux, mais aussi sa grand-mère Margrét, à la sensualité rare. Au croisement de la folie et de l'érotisme.

 

D'ailleurs, les poissons n'ont pas de pieds : chronique familiale de Jon Kalman Stefansson. Folio

La douleur porte un costume de plumes, Max Porter

la douleur porte un costumeRavagés par le chagrin depuis le décès de leur femme et mère, un homme et ses deux petits garçons voient un soir un corbeau faire irruption dans leur appartement londonien. L'animal est non seulement doué de parole, mais d'une verve, d'une audace et d'un sens de l'humour surprenants. Il s'est donné pour mission de leur redonner goût à la vie.

 

La douleur porte un costume de plumes de Max Porter. Points

Le nouveau nom, Elena Ferrante

le nouveau nomNaples, années 1960. Lila est devenue riche en épousant l'épicier Stefano Carracci et travaille dans la nouvelle boutique de sa belle-famille. De son côté, Elena, la narratrice, continue ses études au lycée et est toujours amoureuse de Nino Sarratore. L'été arrive et les deux amies partent pour Ischia, où elles retrouvent bientôt ce dernier.

 

Le nouveau nom de Elena Ferrante. Folio

Katerina, Aharon Appelfeld

katerinaKaterina, simple paysanne chrétienne, retourne dans son village natal d'Ukraine soixante ans après son départ. Elle se remémore sa jeunesse, dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale, du temps où elle servait chez des juifs. C'est là qu'elle s'ouvrit au monde, cruel et magnifique, et découvrit la chaleur d'un foyer. Appelfeld campe un personnage qui a assisté, impuissant, à l'horreur de la Shoah.

 

Katerina de Aharon Appelfeld. Points

La pitié dangereuse, Stefan Zweig

la pitie dangeureuseEn 1913, dans une ville de garnison autrichienne, Anton Hofmiller, jeune officier de cavalerie, reçu au château du très riche Kekesfalva, invite par erreur Edith, la fille de son hôte qui est paralysée, à danser. Pour réparer cette maladresse, il multiplie les attentions que la jeune fille interprète comme les signes d'un amour naissant.

 

La pitié dangereuse de Stefan Zweig. le Livre de Poche