Librairie Le Comptoir

Avda Vitacura 6780 - Los Cobres - Local F3
Santiago de Chile
(02) 22 18 73 68
lecomptoir@gmail.com

A l'orée des ténèbres, Eduardo Mallea

oree des tenebresEduardo Mallea poursuit son exploration de l'âme argentine, et plus largement de la nature humaine, à travers le personnage de Barboza, un homme détaché de son environnement, totalement étranger aux modes de vie et de pensée qui l'entourent dans un village perdu d'Amérique latine.

 

A l'orée des ténèbres de Eduardo Mallea. L'Atinoir

Bonsaï, Alejandro Zambra

bonsaiJulio a aimé Emilia. Emilia a aimé Julio. Bonsaï retrouve le temps : celui des conversations sans fin et des mensonges innocents. Quelques années après, Emilia n'est plus mais son souvenir s'imprime dans chaque recoin de la vie de Julio, malgré lui.

 

Bonsaï de Alejandro Zambra. Rivages

Les tourments, Rodrigo Hasbun

les tourmentsBolivie, années 1950. Hans Ertl, ancien cameraman de Leni Riefenstahl, s'est installé à La Paz après avoir fui l'Allemagne. Il tente de se réinventer un destin d'explorateur, mais sa famille souffre de ses frasques, dans le contexte politique tourmenté des révolutions qui agitent l'Amérique latine. Le roman fait entendre les voix de ses trois filles et de l'amant de l'aînée, Monika.

 

Les tourments de Rodrigo Hasbun. Buchet Chastel

Le fils, Philipp Meyer

le filsPortrait de l'Amérique, depuis les années 1850, à travers trois générations d'une famille texane : Eli, le patriarche, dont la famille fut massacrée par les Comanches, prend part à la guerre de Sécession ; Peter, son fils, a du mal à exister face à un père autoritaire et cynique ; Jeanne-Anne, la petite-fille de Peter, a hérité de l'empire bâti par Eli.

 

Le fils de Philipp Meyer. Le Livre de Poche

Chant général, Pablo Neruda

chant general«Avec le Chant général, j'ai travaillé sur le terrain de la chronique et du mémorial, un terrain qui, les premiers temps, me parut rocailleux et inhospitalier. Mais soudain je découvris [...] qu'il n'y avait pas de matériel antipoétique lorsqu'il s'agissait de nos réalités. Les faits les plus obscurs de nos peuples doivent être brandis en pleine lumière. Nos plantes et nos fleurs, pour la première fois, doivent être contées et chantées.....» Pablo Neruda.

 

Chant général de Pablo Neruda. Gallimard.